ACTE 1

Scène 3

La bonne, Giromon, Békélys. 

 

(On frappe à la porte. La bonne fait entrer et reste à espionner).

 

La bonne

Par ici. Madame est dans le salon. 

 

Giromon

Bien le bonjour ma tendre et chère fleur d’ibiscus. Et c’est un jour magnifique qui provoque à nouveau notre rencontre…

 

Békélys

Soit ! bien le bonjour à vous-même inspecteur Giromon, s’il on peut prétendre à un tel jour avec ce qui m’arrive !

 

Giromon

Effectivement. J’ai cru comprendre, ou plutôt entendre par l’incendie que vous avez déclaré d’un jet de mots, certes bien évoqués… Euh, que vous avez à nouveau, ma chère Békélys… L’inspiratrice qui m’émerveille, somptueuse à un tel point…

 

Békélys

Assez ! Inspecteur Giromon finissez donc votre récit, sans vous laissez distraire par de vulgaires courtoisies ! Germine, apportez-nous une tasse de café, puisque vous êtes là sans rien faire.

 

La bonne

J’y vais Madame.

 

Giromon

Bien, bien, ne vous impatientez pas ma tendre, ma douce… Euh, voilà… Que vous a-t-on cambriolé cette nuit ? Et qui a pu faire un tel outrage à votre personne sans défaut ? Mon dieu, comme les gens peuvent être cruels, mais qui ?

 

(La bonne revient avec le plateau chargé).

 

Békélys

Qui ? C’est exactement ce que je souhaiterais voir découvrir… posez le plateau Germine ! … Allez !

 

(La bonne reste et fait semblant d’épousseter).

 

Giromon

Oui, c’est exactement ce que je compte faire… découvrir, ou plutôt, démasquer ces voleurs infâmes ! Que dîtes-vous à présent ?

 

Békélys

Qu’il me tarde inspecteur, qu’il me tarde, avant que la faillite me gagne de façon irréversible.

 

(Giromon se lève et réfléchit en allers et venues).

 

C’est tout de même étrange, suspect, incohérent… Je ne peux constater aucune infraction… Nous sommes bien de cet avis ?... (Békélys lui fait un signe déconcerté). Aucun bris de glace, ou de porte fractionnée… Vraiment, ces vols sont des énigmes.

 

Békélys

Germine, que faites-vous ? Ne voyez-vous pas qu’il n’y a plus rien à épousseter ? Allez donc vous occupez des quelques objets de valeur qui me restent encore dans l’autre pièce, ou mieux, allez dans la cuisine.

 

Giromon

Une petite minute si je puis me permettre… Votre bonne a peut-être aperçu quelque chose ?

 

Békélys

Hé bien Germine, répondez à la question de l’inspecteur ! Pschitt !

 

La bonne

Non. Tout ce que j’ai vu, c’est Madame dans son salon. Est-ce que je peux y aller ?

 

(Békélys lui fait signe de se retirer).

 

Giromon

Hum, tout cela est ennuyeux. Personne ne voit rien, à part votre présence… Personne n’entend rien, sauf vos cris… Hum, tout cela ne me dit rien de bon … Mais peut-être que votre nièce m’apprendrait des choses intéressantes ?

 

Pour découvrir l'intégralité de l'oeuvre théâtrale "Une affaire de famille", rien de plus simple, acheter le livre (ici)

[3 solutions de paiement sont proposées = Virement PayPal ; Chèque ; Mandat]