Comme chaque année aujourd'hui est la période où l'on repense plus que jamais aux proches et amis qui nous ont quitté, et pour certains, partis bien trop tôt.

Penser à la mort est une chose délicate, difficile et triste, pourtant c'est un chemin que l'on se doit tous d'emprunter un jour. Mais pour l'heure, la vie continue pour les vivants.

Le poème qui suit rejoint en tout point mes sentiments.

 

Dernier passageCroix_Protestante_3

 

Si lors arrivé

Tu défis mes pensées,

Garde bien en mémoire

Cet ultime désespoir.

 

Tu ouvriras c’est sûr

Par une main tendue,

Cette porte oubliée

Au trousseau mesuré.

 

Sans hésiter tu tourneras

Dans la porte de l’au-delà,

Les clefs sonnantes du rébus

Qui t’appellent et te tuent.

 

Suis ton instinct

Le mur n’est pas loin,

Avance heureuse

Vers l’orée lumineuse.

 

Jolie fille que tu es

Pure et fraîche tu marchais,

Insouciante du présent

Le temps s’est arrêté en passant.

 

Garde en esprit

Tes meilleurs souvenirs,

N’es pas peur de l’inconnu

Qui te hante dans les rues.

 

Chacun son tour

Invité à contre-jour,

Notre histoire s’achèvera

Qu’on le veuille ou pas.

 

La mort sans attrait ne peut-être que pire

Qu’un sable mouvant subitement qui t’attire,

Il est trop tard pour que tu fuies

Souviens-toi du bonheur, ferme les yeux et sourie.

 

Poème extrait de mon recueil "De mots et de saveurs". Pour commander le livre, merci de me contacter via mon Blog avec le lien Contacter l'auteur.